Tout sur l'information, la communication & + dans le Grand Est

Lorraine

 Percée de l’Université de Lorraine dans le classement de Shanghai

Publié le 08/09/2020 dans Collectivités

Classée en 2019 dans la tranche des 301-400 meilleures universités du monde (sur 1 000 établissements), l’UL se positionne cette année aux environs de la 200e place, malgré les querelles internes entre Metz et Nancy. Ex æquo avec notamment Lyon, elle devient la 9e université française. Selon son président, Pierre Mutzenhardt, le mauvais résultat de l'année 2019 est lié à des raisons techniques : dans les publications scientifiques, les chercheurs citaient leur organisme d’affiliation (par exemple l’Inserm) avant l’UL. À l’exception de l’incident de 2019, le classement de l’Université de Lorraine n’a cessé de s’améliorer depuis 2012. La direction de l’établissement veut poursuivre sa stratégie initiale, qui consiste à adosser les grandes écoles aux universités, afin de se stabiliser dans cette partie du classement. Ce bon résultat ne changera néanmoins pas la tenue de l’audit au sein de l’UL souhaité par François Grosdidier, nouveau maire de Metz. À noter : la première université française est celle de Paris-Sacla, qui se hisse à la 14e place du classement de Shanghai.