Tout sur l'information, la communication & + dans le Grand Est

Insee

Une fin d’année marquée par le recul du chômage

Publié le 12/04/2019 dans Collectivités
En cette fin d’année 2018, l’emploi salarié total dans le Grand Est ne fléchit plus. Il se redresse dans les secteurs de la construction et du tertiaire marchand, mais stagne dans le non-marchand et l’industrie. L’intérim recule à nouveau. Le chômage régresse partout sur le territoire, le nombre de demandeurs d’emploi aussi. Comme au niveau national, la construction est à la peine, marquée par un nombre moins important d’autorisations pour les logements individuels. La clientèle en provenance de l’étranger soutient toujours la fréquentation touristique régionale. La démographie d’entreprises...

Insee

Publié le 22/01/2019 dans Mouvements
Daniel Huet, chef du centre de statistiques sociale de Metz depuis 2013, est nommé chef du service statistique et chef de l’établissement de Reims, à la direction régionale de l’Institut National de la statistique et des études économiques (Insee) Grand Est.

Une hausse des habitants essentiellement limitée aux communes de banlieue

Publié le 31/12/2018 dans Collectivités
Entre 2011 et 2016, la population des 50 communes les plus peuplées stagne, alors qu’elle diminuait de 0,3 % entre 2006 et 2011. Cette amélioration est due à une augmentation du nombre d’habitants dans les communes de banlieue (+ 0,3 %), alors qu’il diminue légèrement dans les villes-centres (- 0,1 %). On retrouve ainsi les plus fortes hausses en périphérie des centres de pôles, notamment à Lingolsheim et Ostwald (+ 2,1 % et + 2,0 %) près de Strasbourg ou encore à Woippy et Fameck (+ 1,5 % et + 1,4 %) près de Metz. Les plus fortes baisses sont quant à elles situées dans des villes-centres,...

Déjà faible, la croissance du Grand Est ralentit

Publié le 31/12/2018 dans Collectivités
Au 1er janvier 2016, le Grand Est compte 5 555 186 millions d’habitants, soit 8,4 % de la population nationale. Les Grandestois se répartissent dans 5 132 communes, soit 14,5 % de l’ensemble des communes de France (hors Mayotte). Entre 2011 et 2016, la population de la région augmente en moyenne de 0,1 % par an, soit 16 105 personnes de plus. Un rythme inférieur de moitié à celui de la période précédente et à la moyenne nationale (+ 0,4 %). La population continue de diminuer dans les départements à dominante rurale. L’attrait de la région sur les populations reste limité, le solde migratoire...

L’emploi saisonnier sous la loupe de l’Insee

Publié le 18/12/2018 dans Emploi & Réseaux
Près d’un contrat salarié sur huit est saisonnier, à majorité dans le secteur agricole Dans le Grand Est, les entreprises, pour l’essentiel dans l’agriculture (57%) et le tourisme (17%), font appel à 262 000 saisonniers (17 000 équivalents temps plein), soit 12% des contrats, pour faire face à des pics d’activité. Ce phénomène révèle trois espaces géographiques avec des domaines d’activités dominantes. Entre la champagne viticole, qui en attire la moitié, et une plaine d’Alsace tournée vers l’hébergement et la restauration, le sillon lorrain s’appuie sensiblement sur les saisonniers des arts...

Un saisonnier sur deux gagne en moyenne 9 € de l’heure

Publié le 18/12/2018 dans Emploi & Réseaux
Dans le Grand Est, le salaire net horaire moyen des saisonniers atteint 9 €, soit 3 € de moins que pour l’ensemble des salariés. Cela représente l’équivalent de 1,26 Smic horaire (7,49 €) en 2015. Ce sont les salaires versés aux vendangeurs, nombreux, qui éloignent le salaire moyen du Smic : leur salaire est supérieur à 10 € (soit 1,33 Smic horaire) dans les zones d’emploi viticoles champenoises. En revanche, le salaire moyen des saisonniers dans les départements alsaciens et lorrains est identique au salaire régional. Globalement, la rémunération des saisonniers augmente peu avec l’âge (de 9...

La moitié des saisonniers a moins de 30 ans

Publié le 18/12/2018 dans Emploi & Réseaux
Les saisonniers du Grand Est sont plus souvent des hommes (56 % contre 52 % dans l’ensemble). Mais dans certains secteurs, le travail saisonnier conserve la répartition hommes-femmes habituelle : dans le domaine de la santé notamment, 87 % des saisonniers sont des femmes, et dans la construction, 93 % des saisonniers sont des hommes. Les saisonniers s’avèrent plus jeunes que l’ensemble des salariés travaillant dans la région. La moitié d’entre eux a moins de 30 ans, alors que l’âge médian des salariés est de 39 ans. Cet âge médian varie selon les secteurs d’activité : de 23 ans dans le...

Changer de profession : un moyen d’adaptation au marché de l’emploi plus qu’une promotion

Publié le 04/12/2018 dans Emploi & Réseaux
La dernière étude de l’Insee révèle que la mobilité professionnelle concerne davantage les jeunes et les hommes, ainsi que les salariés à temps complet. Elle est très fréquente chez les intérimaires et les apprentis. Elle est davantage liée à un changement d’employeur qu’à un changement de résidence. Les professions de l’industrie sont les plus propices aux mobilités, comme les fonctions d’encadrement. Les mobilités professionnelles sont plus nombreuses sur le marché du travail de Metz et des zones industrielles, davantage que celui de Nancy et du centre-sud de la région. La promotion...

Des mobilités insuffisantes pour les recrutements des services à la personne, de l’informatique et des métiers de bouche

Publié le 04/12/2018 dans Emploi & Réseaux
Une estimation nationale des évolutions d’emploi par métier d’ici à 2022, effectuée par France Stratégie, est transposée au Grand Est moyennant quelques adaptations en proportion des différences d’évolution récentes entre la région et le pays. En y ajoutant les projections de départs de fin de carrière, le nombre annuel de postes à pourvoir, positif dans toutes les professions, est proche de zéro pour la sécurité publique et atteint 5,2 % du nombre actuel de salariés dans l’aide à domicile. Ces besoins de recrutement s’entendent hors départs en cours de carrière.

Les mobilités plus fortes sur le marché du travail à Metz et Mulhouse

Publié le 04/12/2018 dans Emploi & Réseaux
Les mobilités des salariés sont un facteur d’adaptabilité de la main-d’œuvre et donc de l’économie locale aux évolutions des activités. En France, les mobilités sont plus fréquentes dans les zones urbaines, qui offrent le plus de possibilités. Dans le Grand Est, les zones d’emploi de Strasbourg, Reims, Troyes et Colmar sont dans la moyenne, Mulhouse et Metz au-dessus, Nancy au-dessous. Dans celles de la Plaine d’Alsace et de la frontière allemande, plutôt industrielles, les taux de rotation s’avèrent élevés, contrairement à Châlons-en-Champagne, Bar-le-Duc, Neufchâteau, Longwy et Chaumont-...

Pages

S'abonner à RSS - Insee