Tout sur l'information, la communication & + dans le Grand Est

actif

Moins d’actifs dans le Grand Est et dans les régions voisines à l'horizon 2050

Publié le 28/01/2020 dans Emploi & Réseaux
Dans sa dernière étude, l’Insee indique qu’au vu des projections de population active pour le Grand Est, le nombre d’actifs baisserait de 5 % d’ici 2050, soit 130 000 actifs de moins. Ce recul toucherait la plupart des zones d’emploi de la région. À l’horizon 2035, seules cinq zones d’emploi gagneraient des actifs, notamment celle de Strasbourg (+ 30 000 actifs) et celle de Reims (+ 16 000 actifs). Le recul du nombre d’actifs s’observerait également dans les régions frontalières allemandes (Bade-Wurtemberg, Rhénanie- Palatinat, Sarre). En Wallonie, la population âgée de 15 à 64 ans resterait...

Les travailleurs indépendants du Grand Est plus nombreux dans la plupart des activités

Publié le 22/10/2019 dans Emploi & Réseaux
212 200 personnes déclarent travailler avec un statut d’indépendant dans le Grand Est (chiffres 2015). Un actif en emploi sur dix est ainsi à son compte, contre un sur huit en moyenne en province. La moindre attractivité touristique de la région et sa spécialisation industrielle expliquent en premier lieu cette sous-représentation. Trois indépendants sur dix travaillent dans l’agriculture ou la construction ; cette population est globalement plus diplômée, plus âgée et plus masculine que l’ensemble des actifs occupés. Depuis 2010, les effectifs de travailleurs indépendants augmentent...

Quatre actifs sur dix quittent chaque jour leur intercommunalité de résidence pour aller travailler

Publié le 10/09/2019 dans Collectivités
Avec 2 244 000 actifs occupés, le Grand Est est la 5e région de France, mais la première en proportion de navetteurs. Plus de quatre actifs occupés sur dix font chaque jour le trajet vers une autre intercommunalité que la leur ou vers un pays voisin pour aller travailler. Dans celles qui comptent plus de navetteurs entrants que de sortants (20 % des EPCI), le volume d’actifs diminue, alors qu’il reste globalement stable dans les EPCI frontaliers. Les déplacements quotidiens domicile-travail sur longue distance sont plus fréquents dans le Grand Est, et les actifs sont beaucoup plus mobiles...

269 000 personnes aux frontières du chômage, autant que de chômeurs

Publié le 06/09/2018 dans Emploi & Réseaux
Une étude de l’Insee révèle qu’entre 2015 et 2017, selon le BIT (Bureau International du Travail), 134 000 personnes de 15 à 64 ans du Grand Est souhaitent travailler mais ne sont pas comptabilisées comme chômeuses car elles ne recherchent pas activement d’emploi ou ne sont pas disponibles rapidement pour travailler. Par ailleurs, 135 000 actifs occupés sont en sous-emploi : ils travaillent à temps partiel et souhaiteraient travailler davantage, ou travaillent moins que d’habitude en raison de chômage partiel ou technique. Au total, ces situations à la frontière du chômage concernent autant...
S'abonner à RSS - actif