Tout sur l'information, la communication & + dans le Grand Est

Grand Est

 Métropole du Grand Nancy : 2e pôle d’enseignement supérieur du Grand Est

Publié le 08/08/2018 dans Formation

Avec 50 980 étudiants en 2016-2017, la Métropole du Grand Nancy est le 2e pôle d’enseignement supérieur de la région Grand Est, derrière Strasbourg (63 410), et devant Reims (29 490) et Metz (22 560). Concentrant plusieurs grandes écoles et les ⅔ des cursus de l’Université de Lorraine, elle se distingue sur le plan national par une forte spécialisation dans les formations d’ingénieurs et les formations médicales. Près d’un habitant sur 5 de la Métropole est étudiant et un habitant sur 10 dans l’aire urbaine, ce qui en fait la 2e aire française en termes de densité d’étudiants. Cette spécificité a des impacts sur le territoire : la présence des étudiants engendre des polarités spécifiques (écoles, facultés), et induit des besoins spécifiques en termes de logements et de services dédiés, rythme la vie urbaine par les temps forts étudiants (semestrialisation, rentrée universitaire, vie nocturne…), et influe sur les politiques locales. Nancy et Metz concentrent 89 % des étudiants lorrains en 2016-2017. Un réseau de petites et moyennes villes vient compléter cette offre : certaines comptent jusqu’à 2 380 étudiants comme Épinal. Cette étude provient de l’agence de développement des territoires - Scalen - qui a mis en place l’Observatoire de l’enseignement supérieur et de la vie étudiante, en lien avec la Métropole du Grand Nancy, l’Université de Lorraine, le Rectorat de l’Académie Nancy-Metz, et le Centre des œuvres universitaires et scolaires (CROUS) Lorraine. Objectif : étudier les enjeux liés à l’enseignement supérieur. Cet observatoire permet de situer la question étudiante de la Métropole du Grand Nancy au sein de la région Grand Est, de donner des informations sur la démographie universitaire, l’offre de formation, les logements dédiés et conditions de vie, et présente les évolutions universitaires en cours et à venir sur le territoire. En 2019, l’agence fera paraître un nouveau cahier de données consacrées à une analyse approfondie de la géographie étudiante, complétée par des réflexions prospectives des pratiques et besoins en matière de logements.