Tout sur l'information, la communication & + dans le Grand Est

Grand Est

 Activité, temps de travail, salaires : inégalités femmes-hommes plus marquées dans le Grand Est

Publié le 27/03/2018 dans Emploi & Réseaux

Dans le Grand Est, les inégalités d’accès à l’emploi entre les femmes et les hommes se sont réduites depuis 25 ans ; toutefois elles restent parmi les plus fortes de France métropolitaine. En 2014, la part des femmes de 15 à 64 ans en emploi atteint 59,6 % dans la région, soit 7,3 points de moins que les hommes. En lien avec un marché du travail local plus ou moins favorable pour les femmes, le taux d’emploi féminin varie de 53,5 % dans les Ardennes à 62,3 % dans le Bas-Rhin. Depuis 1990, l’écart entre le taux de chômage des femmes et celui des hommes a été divisé par cinq dans la région, conséquence de la hausse du chômage des hommes. Il demeure cependant prononcé dans la Haute-Marne, la Meuse, les Ardennes et l’Aube. Si l’inactivité féminine a largement diminué depuis 1990, celle-ci demeure encore fréquente dans le Grand Est, notamment dans les Ardennes où elle approche les 19 % chez les 25-54 ans et en Moselle (15 %). Le travail à temps partiel concerne surtout les femmes, et plus souvent les mères de famille. Dans la région, seules 53,6 % des femmes de 25 à 54 ans travaillent à temps complet, c’est l’une des plus faibles parts de métropole après les Hauts-de-France et l’Occitanie. Le Grand Est est l’une des régions où les écarts de salaires entre hommes et femmes sont les plus importants : l’écart moyen dépasse 20 %, notamment en Moselle et dans le Haut-Rhin. Mais plus qu’ailleurs, ces inégalités de rémunération sont dues aux caractéristiques des emplois occupés. En effet, les femmes sont surreprésentées dans certains secteurs d’activité peu rémunérateurs et occupent plus souvent que les hommes un poste de niveau inférieur à leur formation.