Tout sur l'information, la communication & + dans le Grand Est

Grand Est

 Les femmes créent moins d’entreprises : un phénomène en partie structurel

Publié le 20/11/2018 dans Création / Reprise / Transmission

Une étude de l’Insee révèle que moins d’un tiers des nouvelles entreprises du Grand Est sont créées par des femmes, alors que celles-ci représentent près d’un actif occupé sur deux dans l’économie régionale. Cet écart est en partie structurel : les créations d’entreprises se font plus souvent dans certains secteurs comme la construction - qui emploie une femme pour neuf hommes, rassemble 20,4 % des créations classiques et 13,6 % des micro-entrepreneurs, soit plus du double du poids de la construction parmi les actifs occupés (6,9 %) - le commerce de véhicules ou encore la réparation de biens, où les femmes sont moins présentes. À l’inverse, le poids du secteur « enseignement, santé et action sociale », où les femmes sont majoritaires, est trois fois plus faible dans l’entrepreneuriat que dans l’ensemble des emplois. La moindre qualification des femmes actives les plus âgées est également un frein à l’entrepreneuriat dans le secteur des services aux entreprises, où les créateurs sont plus souvent expérimentés et hautement diplômés. Plus fréquemment pour les femmes que pour les hommes, la création d’entreprises est un moyen d’assurer leur emploi et leur revenu. Les femmes sont ainsi plus jeunes, plus nombreuses à être primo-créatrices, et ont des besoins de financement plus modérés. Elles déclarent également plus souvent que les hommes avoir des difficultés à créer leur entreprise.