Tout sur l'information, la communication & + dans le Grand Est

 Le manque d’attractivité résidentielle freine la croissance démographique du Grand Est

Publié le 29/12/2017 dans Collectivités

Au 1er janvier 2015, le Grand Est compte 5 559 100 habitants, soit 26 500 de plus qu’en 2010. L’excédent des naissances sur les décès compense à peine le déficit migratoire : la population régionale augmente de 0,1 % par an, deux fois moins que sur la période 1990-2010. De 2010 à 2015, la population ne s’accroît que dans la moitié des départements de la région : le Bas-Rhin et l’Aube (+ 0,4 % par an) suivis du Haut-Rhin, de la Marne et de la Meurthe-et-Moselle. Toutefois, comparée à la période 1990-2010, la croissance de la population ralentit dans les deux départements alsaciens et s’accélère dans l’Aube et la Marne où l’attractivité résidentielle augmente. À l’inverse, la Haute-Marne, les Ardennes, les Vosges et la Meuse font partie des neuf départements de France qui perdent le plus d’habitants, entre - 0,5 % et - 0,3 % par an. A noter que cinq communes du Grand Est figurent au palmarès des 50 communes les plus peuplées de France en 2015. Avec 277 270 habitants, Strasbourg figure désormais à la 8e place, devancée par Montpellier.