Tout sur l'information, la communication & + dans le Grand Est

Metz

 En 2020, le Centre Pompidou-Metz fêtera ses 10 ans : demandez le programme !

Publié le 30/09/2019 dans Collectivités

Plus de 3,6 millions de visiteurs ont franchi les portes du centre Pompidou-Metz depuis son ouverture en mai 2010. Pour célébrer son dixième anniversaire, l’année 2020 s’inscrit pleinement dans cette dynamique en conviant les visiteurs à vivre de nouvelles expériences et à découvrir l’établissement autrement tout au long de l’année. Depuis septembre 2019, le Centre Pompidou-Metz propose aux visiteurs de s’immerger dans l’œuvre de l’un des plus grands cinéastes du XXe siècle : Sergueï Eisenstein, réalisateur de films mythiques mais surtout artiste curieux et passionné d’histoire de l’art, d’architecture ou d’anthropologie. L’exposition L’Œil extatique. Sergueï Eisenstein, cinéaste à la croisée des arts invite à une plongée dans l’ « univers eisensteinien ». À partir de novembre, pour la première exposition annonçant ses 10 ans, la collection du Centre Pompidou expose une nouvelle de ses facettes à Metz, avec Des mondes construits : un choix de sculptures emblématiques permet de comprendre comment les artistes modernes et contemporains ont transformé les gestes du sculpteur au XXe siècle et ouvert de nouvelles voies à cette discipline intemporelle. La fin 2019 sera marquée par les derniers jours des expositions Rebecca Horn. Théâtre des métamorphoses et Opéra Monde. La quête d’un art total. L’année 2020 débute avec deux installations monumentales in situ d’artistes contemporains dont les œuvres résonnent avec l’architecture iconique du Centre Pompidou-Metz. Giuseppe Penone investit le Forum avec Indistinti confini - Noce, gigantesque arbre de bronze et de marbre, et Susanna Fritscher crée une installation pénétrable à l’échelle de la Galerie 3, jouant sur le métabolisme du bâtiment (air, lumière, espace). Trois grandes expositions marquent les temps forts de l’année anniversaire. Au printemps, Folklore, exposition thématique conçue en partenariat avec le Mucem, Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, retrace les relations parfois ambigües qu’entretiennent les artistes avec le folklore en Europe, des prémices de l’art moderne à l’art le plus actuel. En mai, mois anniversaire du Centre Pompidou-Metz, c’est une figure majeure de l’art d’après-guerre, Yves Klein, qui est mise à l’honneur avec Le ciel comme atelier. Yves Klein et ses contemporains. L’exposition explore la fascination des avant-gardes européennes et d'artistes tels que Lucio Fontana, Otto Piene, Heinz Mack ou Günther Uecker, pour une relation inédite à l’espace, à l’immatérialité, au ciel, dans une nouvelle approche de l’art. À l’automne, l’exposition Chagall. Le passeur de lumière explore l’importance de la lumière et du vitrail dans l’œuvre de Marc Chagall, en résonance avec la célébration des 800 ans de la Cathédrale Saint-Etienne de Metz pour laquelle il réalisa des vitraux, mais aussi en mettant en avant ses travaux réalisés plus particulièrement sur le territoire de la région Grand Est. En fin d’année, l’exposition Aerodream. Architecture, design et structures gonflables 1950-2020 aborde l’histoire des gonflables dans l’architecture et le design, en parallèle à celle de l’aéronautique, depuis les premières exploitations industrielles et militaires, jusqu’aux expériences développées par des nombreux artistes et designers avec de nouveaux matériaux.